« Je n’ai pas de temps, je ne suis pas un professionnel, je n’ai pas d’argent… Mais je veux devenir riche ! « 

Voilà le slogan de nombreux « pseudos webmasters » qui souhaitent gagner beaucoup d’argent grâce à leur site. On ne peut même pas leur proposer de jouer au loto, ils n’ont pas d’argent à investir.

apprendre_internet_recursifVous ne me croyez pas ? Lisez donc les forums de webmastering. Vous découvrirez que des messages de ce type sont courants.

Un membre débutant : « J’aimerais mettre un site en ligne mais j’ai beaucoup de lacunes … Aidez-moi ». Sympa vous donnez quelques pistes généralistes, du style :  « Investis dans tel programme, achète un ndd, prend un hébergement de tel type »…

Là, la réponse : Oui, mais ou puis-je trouver du gratuit pour tout cela ? Parce qu’en fait je n’ai pas d’argent…

Bon, la moutarde monte, mais enfin après tout c’est peut-être un amateur qui a envie de se faire plaisir… Vous donnez quelques pistes…

La sollicitation suivante qui ne tarde pas à venir :

« Je ne men sors pas, quelqu’un peut le faire pour moi ? Je lui mettrai un lien en retour sur son site. »

Et bien voyons ! Et pourquoi pas le payer avec une barre chocolatée ou un beau sourire ? Tous les webmasters investissent du temps (et le temps c’est de l’argent) pour arriver à percer avec leur site, ils n’attendent certainement pas après le malheureux backlink d’un site qui va mettre des mois pour être connu (dans le cas ou il y arrive).

Et la cerise sur le gâteau arrive quelques semaines plus tard lorsque que le membre en question (qui rêve de dépasser la fortune de Bill Gates), vient vous demander :

« J’ai mis des adsenses sur mon site. Est-ce que je suis obligé de déclarer les montants perçus aux services des impôts ? »«  . Bien évidemment vous lui répondez que n’étant pas de l’argent de poche gracieusement offert par Google, il doit être déclaré en qualité de professionnel… On vous répond : « Oui mais ça ne sert qu’a payer mes frais de serveurs. Je ne fais donc pas de bénéfice ».

C’est à ce moment là que vous avez envie de faire un site proposant des « tueurs à gage » ! Ou alors c’est vous l’auteur de ce topic : Recherche tueur à gage ! 🙂

Vous êtes un professionnel, vous payez toutes les cotisations que les organismes vous demandent, vous investissez beaucoup de temps pour avoir un site digne de ce nom, vous faire une réputation, et bien entendu gagner quelques euros… Et vous avez un amateur qui pense avoir trouvé l’idée à laquelle personne n’avait pensé avant (du style : Je fais un moteur de recherche, un annuaire, un site de petites annonces… Bref, le genre de site qui n’existait pas avant lui 😉 )… Qui a un poil dans la main qui lui sert de canne, n’a pas un sou en poche, mais ne rêve que d’une chose : Etre le premier dans sa catégorie et surtout empocher des royalties sans rien déclarer !

Il y en a un des deux qui marche à côté de ses pompes ! C’est peut-être vous, le professionnel qui lisez mes lignes ! Pourquoi avoir dépensé tant d’énergie et d’argent pour vous faire une petite place au soleil ? Après, tout ça marche peut-être le concept : « Pas d’argent, de temps, ni de qualification »… Il suffit de faire bosser les autres 🙂

Bref, j’en ai marre des webmasters qui pensent que sur le Net tout est facile, pas cher et ça peut rapporter gros !

This entry was posted in Internet and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

7 Responses to « Je n’ai pas de temps, je ne suis pas un professionnel, je n’ai pas d’argent… Mais je veux devenir riche ! « 

  1. C’est tellement juste qu’en fait ça n’est pas marrant du tout 🙁

    J’ai au moins une fois par semaine un prospect qui m’appelle pour ma « solution d’emailing vu que ce que je raconte sur mon site est très intéressant et qu’ils ont bien conscience que l’emailing bien fait peut leur rapporter beaucoup d’argent »

    Ok, je leur demande leur secteur d’activité, le site, je prends 10 minutes pour une explication contextuelle de ce qu’il est possible de faire et quand je leur annonce que c’est payant, je me prends un gros « Quoi !? payer pour envoyer des emails !? Mais vous êtes un voleur, l’emailing c’est gratuit ! »

    Bref je suis une sorte de vampire à leurs yeux mais généralement moins d’un mois plus tard, on trouve les même personnes qui pleurent dans les forums de webmasters parce que le script php qu’ils ont récupéré sur Internet a fait que leur serveur est maintenant blacklisté.

  2. Laurent says:

    Coucou!

    Le Net gardera toujours ce parfum d’espace sans foi ni loi. Pourtant, la dure réalité administrative et légale se couple aux réalités encore plus féroces liées au commerce sur Internet. Aujourd’hui, l’euphorie des premiers programmes d’affiliation et de publicité fait partie des mémoires du Web.
    Il faut que ceux qui croient encore à la gratuité sur le Web se mettent au diapason de la décennie actuelle. L’époque de ceux qui réussissaient avec des idées sans budget remonte aux années où certains mangeaient des cigognes…

  3. glycérine says:

    Bonjour,
    je suis une professionnelle, je travail en web agency, et OUI on galère ! a cause de tous ces soit disant webmaster et j’en passe… parce que sur le net la loi de la concurrence est « à l’arrache », je paye mes cotisations, mes charges, mes employés… et AAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH CA M ENERVE !!!!
    ah ben ca fait du bien quand meme…

  4. Jean Neymar says:

    Comme je te comprends Glycérine 😉

    Coup de gueule est fait pour ça : Pousser sa gueulante… Ca n’arrange pas les choses, mais qu’est ce que ça soulage ! 🙂

    Bonnes fêtes tout de même

  5. Chris says:

    Bonjour à tous,

    Dis moi Jean Neymar, ton Bill Gates, tu ne lui as pas parlé de l’après création du site,

    Le Référencement.

    Mon fils est webmaster, me raconte pareil et refuse aujourd’hui même de faire des sites en dehors de sont boulot chez son employeur.

    Vous c’est pour les sites internet.

    Moi, c’est pour mes fournisseurs.

    En effet, régulièrement, des nanas, qui veulent vendre de la lingerie comme ceci, comme cela, qui pensent que leur idée est la meilleur et qui pensent que cela se fait en claquant des doigts qui ne se doutent même pas que cette idée, tu l’as eu avant elle que tu l’as fait avant elles et qu’elles te prennent tellement pour une conne, qu’elle te croit capable de le leurs donner.

    Elles n’hésitent pas une seule seconde à me demander la liste avec adresse et téléphone de mes fournisseurs, ceux là même que j’ai mis des années à trouver, des années à construire une bonne relation commercial et voir amicale pour certains, une relation de confiance.

    Ces folles, pensent que je vais le leur donner, qu’elles pourront appeler de ma part et devenir riche avec ma bénédiction, AMEN

    Maintenant, je ne réponds plus ou alors dans mes bons jours, je leurs demande si elles ne veulent pas ma chemise avec.

    Je vous rassure, on ne m’a pas encore répondu OUI.

  6. AFNIC says:

    AFNIC,
    Bravo à vous pour la « libéralisation » des noms de domaines, non seulement il a fallu attendre 2 mois une reponse (retardant d’autant les projets), mais il faut encore vous fournir des documents supplémentaire. UBU est de retour car finalement:
    * il faut attendre plus longtemps
    * il faut des justificatifs supplémentaires hétérogènes
    * il devient plus facile de « parker » les domaines avec des justificatif douteux

    L’AFNIC a vraiment su prendre les défauts d’une administration et du privé. Félicitation, vous vivez sur une rente et vous détruisez de la valeur ajoutée chez vos clients qui vont devoir gérer le surplus administratif induit. Continuez à vous gausser dans les interviews vous pouvez être fier de vous, bâtisseur du Web…

    PS: gnagnagna c’est à cause du gnagnagna ministère (utiliserez vous cette excuse bidon de médiocre ?)

  7. M. says:

    Le point de départ c’est que tous le monde a  » besoin  » d’argent. Ça rends les gens fous et ça les pousse à tout essayer pour en récupérer le maximum.

     » Grâce  » à internet ont à découvert le Cyber-business donc tous les gens sautent sur l’occasion. Le problème c’est juste le manque d’argent . Tous le monde à soif de richesses.

    Cordialement, M!