JE SUIS CHARLIE

je-suis-charlie

 

 

Il y a peu de choses à ajouter à tout ce que les médias du monde entier ont écrit concernant la barbarie de ce 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo.

 

 

ron_blood_002

 

 

Douze personnes ont trouvé la mort dans cet attentat meurtrier : huit journalistes, un employé du journal qui était à l’accueil, un « invité », un policier affecté à la protection des personnalités et un policier qui patrouillait à l’extérieur.

Il y a eu également, 11 blessés dont 4 dans un état grave.

 

Charb
De son vrai nom Stéphane Charbonnier, Charb était protégé par le service de protection des personnalités depuis l’affaire des caricatures de Mahomet. Celui qui le protégeait a également été tué dans les locaux.

Cabu
De son vrai nom Jean Cabut, avec ses lunettes cerclées et son éternelle coupe au bol, Cabu, 76 ans, était un pilier du journal. Il avait en ligne de mire les politiques, l’armée, toutes les religions…

Georges Wolinski
Le père du célèbre « Roi des cons » était aussi un pilier de la bande de « Hara-Kiri » dans les années 60 puis de « Charlie Hebdo ». C’est lui aussi qui caricaturera Michel Debré, alors ministre de la Défense, avec un entonnoir sur la tête.

Tignous
De son vrai nom Bernard Verlhac, Tignous était un collaborateur régulier de « Charlie Hebdo ». Agé de 57 ans, il a commencé à écrire pour la presse en 1980 et a collaboré régulièrement à « Marianne », « Fluide Glacial », « L’Express » ainsi qu’à des émissions télévisées avec Laurent Ruquier, Marc-Olivier Fogiel ou Bruno Masure, dans lesquelles ses dessins accompagnaient les débats.

Bernard Maris
Journaliste et économiste de gauche, Bernard Maris était un habitué des plateaux télé. Il signait sous le nom de « Oncle Bernard » dans « Charlie ». Il a également écrit pour « Marianne », « Le Figaro Magazine », « Le Monde » et « L’Obs ».

Honoré 
Philippe Honoré figure parmi les 12 morts de l’attaque, ce qui fait de lui le cinquième dessinateur de l’hebdomadaire satirique tué mercredi, selon des sources proches de l’enquête.

Michel Renaud 
Il était l’un des deux organisateurs de la biennale du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand.

Elsa Cayat
Psychiatre et psychanalyste, Elsa Cayat tenait la rubrique « divan » dans « Charlie Hebdo ».

Mustapha Ourrad
Correcteur de « Charlie Hebdo ».

Frédéric Boisseau
Agent d’entretien.

Ahmed Merabet
Membre de la brigade VTT du commissariat du XIe arrondissement de Paris.

Franck Brinsolaro
Ce policier âgé de 49 ans était chargé de la protection du dessinateur Charb.

 

 

La France est en deuil en ce 8 janvier. Une minute de silence a été observée partout, y compris dans le RER et à l’Assemblée Nationale.

À Notre-Dame de Paris, le glas s’est mis à donner à midi, et l’évêque auxiliaire Jérôme Beau a commencé sa messe par une minute de silence « pour marquer notre fraternité avec les familles endeuillées ».

Charlie Hebdo n’avait jamais épargné l’église catholique et sa hiérarchie. Mais il n’y a pas de commune mesure entre la caricature et l’homicide volontaire, violent et aveugle

commentait l’évêque auxiliaire quelques minutes avant de célébrer la cérémonie.

La liberté de la presse, la liberté d’expression sont comme la liberté religieuse : inaliénables.

 

unes_de_Charlie_Hebdo

 

Ces barbares n’auront certainement pas le temps de modifier leur photo de profil sur Facebook avant de se faire capturer. Le dessinateur Na! avait pourtant émis une excellente suggestion.

 

je-suis-charlie-page-1

Nous n’oublierons pas ces victimes innocentes du barbarisme intégriste.

 

This entry was posted in Religions. Bookmark the permalink.

4 Responses to JE SUIS CHARLIE

  1. Me too ! says:

    Thanks for your blog !

    It’s a shame !!!

    Il est honteux de voir que l’extrême droite est tenue à l’écart des manifestations prévues en soutien à Charlie Hebdo, alors que l’extrême gauche en fera partie.

    J’aurais espéré que votre classe politique fasse abstraction de ses luttes intestines imbéciles en ces jours sombres !

    WE ARE CHARLIE !

  2. Jean Neymar says:

    Comment peut-on se revendiquer « religieux ou pratiquant » d’une religion et faire un carnage ?

    Comment peut-on revendiquer le droit à la liberté d’expression et exclure un parti d’une manifestation pour défendre celle-ci ?

    Jean Neymar des Cons !

    JE SUIS CHARLIE !

  3. Le Râleur says:

    Combattre contre la liberté de la presse et mourir dans une imprimerie…
    … c’est pas être archi-nul, ça ?

    C’est bien dépeint dans ce dessin que nous devons à Xavier Cayla…

    Dessin de Xavier Cayla

  4. Hey tout le monde, Pour ma part j’ai vraiment trouvé pertinent votre texte et je suis plutôt du même avis que le rédacteur. Je trouve comme vous que ces meutres sont dramatiques et choquants. Je considère qu’il serait temps de lutter contre ce type d’ attaques contre la liberté de pensée. Je trouve aussi qu’il est nécessaire pour cela de re-découvrir et expliquer pourquoi Charlie c’est nous. C’est pourquoi j’ai monté la page facebook https://facebook.com/le-daily-charlie. L’objectif de la page est de récupérer d’anciennes Unes de Charlie et de les expliquer notamment d’un point de vue historique, pour permettre même aux plus jeunes de comprendre l’évolution de Charlie. Malgré ces evennements, n’oublier jamais de rire, c’est ça le message de Charlie Hebdo !